Un nouveau blog…

Voilà, ce blog remplace mon ancien site qui était devenu un peu poussiéreux et que j’ai préféré désactiver. Ici, je vais proposer mes nouvelles vidéos, des informations sur mon travail d’écriture et de peinture. Bientôt je vous parlerai de la sortie de mon premier roman (mais il faudra être patient, car ça ne sera pas avant l’automne 2018…).
À suivre…

Publicités

Recercar de Marco Dall’Aquila – Luth

Marco Dall’Aquila était un virtuose du luth dans la première moitié du XVIème siècle, en Italie. On compare sa musique à celle du très célèbre Francesco da Milano, son contemporain.

Cette courte pièce (je la joue ici deux fois) fait partie de ces miniatures, abordable techniquement, mais admirablement écrites. Arthur Ness, le musicologue Américain, grand spécialiste de ce répertoire et de ces deux compositeurs déclare trouver ce recercar le plus beau écrit pour le luth.

Un recercar (ou ricercar) est une « recherche » ou fantaisie, c’est à dire une pièce instrumentale libre, qui n’est pas basée sur un air de danse ou une pièce vocale. (Il arrive parfois que l’on trouve des ricercari sur le thème d’une chanson, comme la fantaise « De mon triste » de Francesco da Milano). Ces pièces pouvaient aussi servir à préluder avant d’accompagner une chanson.

Peinture dans le style des aborigènes

Ce samedi d’août, une visite à la Fondation Anako, près de Loudun. Une des salles présentait des peintures aborigènes, art auquel je suis très sensible.
Alors j’ai décidé d’essayer de m’y mettre, sur un thème « classique ».
Le rêve des sept sœurs :
Poursuivies par le prédateur Nyru, homme sauvage, sept sœurs fuient. Leur périple les amène à Uluru en territoire Pitjantajara, où, lasses d’être poursuivies, elles demandent aux Esprits d’être transformées en étoiles. Nyru, lui, sera transformé en étoile solitaire. (il s’agit ici d’une des versions de cette légende).
Le tableau représente donc les sept sœurs (les Pléiades)et plus loin dans le ciel, l’étoile solitaire (Orion) ainsi que la voie lactée.

Le rêve des sept sœurs (dans le style des peintures aborigènes) – Valéry Sauvage, 8 août 2017 (Acrylique sur toile, 32*46)


Site de la fondation Anako